Les aventures de Gulliverd

je me suis promener pendant plusieurs heures et soudainement une femme cowboy est apparu et on s’est embrasser et on a eu des enfants et tout sa en 20 min

Voyage au Pérou

Si vous souhaitez parcourir le Pérou de long en large et découvrir ses secrets, je vous conseille d’abord de planifier en avance votre voyage à l’aide de Lonely Planet, puis de vous perdre et de vous renseigner auprès des locaux une fois sur place !

Road Trip au Nevada : Les Plus Beaux Paysages à Visiter

Le Nevada est une ode à l’aventure. Le silence du désert, les étendues solitaires, la liberté procurée sur la route et ses innombrables parcs caractérisent une face sauvage et authentique de l’ouest américain. J’ai parcouru d’est en ouest et du sud au nord l’Etat pour vous donner les lieux clés pour un road trip parfait à travers les plus beaux paysages.

1 – La Vallée du Feu

Au départ de Las Vegas, 1h de route vous sépare de la Vallée du Feu. Un parc splendide marqué par un paysage rocailleux, dont les teintes dégradées varient en fonction de la lumière et oscillent entre le pourpre, le cuivre et le rouge flamboyant.
Dans les premières heures de la journée, sortez de la voiture et empruntez à pied les sentiers qui parsèment le parc. Vous pourrez atteindre des points de vue uniques et admirer la Vallée du Feu s’embraser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 – Alamo

Remontez l’Etat et dirigez-vous vers Alamo. Cette petite bourgade abrite un établissement chaleureux : le Windmill Ridge – Restaurant & Lodging. De quoi se reposer avant de continuer la route.

 

 

 

 

 

 

 

3 – Rachel

Il est impossible d’être dans le coin sans passer par Rachel, la capitale mondiale des OVNI. Située en bord de Zone 51, la localité d’une centaine d’habitants joue la carte extra-terrestre à fond. Le seul café/restaurant de la commune, le « Little A’Le’Inn » est entièrement décoré à l’effigie des petits bonhommes verts. Restez-y pour reprendre des forces. Les propriétaires sont adorables en plus.

4 – Cathedral Gorge State Park

Continuez votre route vers Cathedral Gorge State Park, un parc à taille réduite, composé d’une roche érodée, dressant un paysage rappelant l’architecture d’une cathédrale. Les sentiers s’infiltrent entre les parois effritées et mènent à de beaux panoramas.
Le soir, séjournez à Pioche, une ville minière au caractère sauvage, et savourez une nuit tranquille à l’Overland Hotel & Saloon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 – Great Basin National Park

La chaleur du désert peut vous pousser à monter en altitude pour retrouver une certaine clémence. Great Basin National Park vous offre cette possibilité. Grimpez jusqu’au parking de Wheeler Peak, situé à 3000m d’altitude puis empruntez un des sentiers qui saute les cours d’eau et s’immisce entre les pins. Quelques lacs alpins bordent la lisière des forêts et leur douceur vous invite à flâner sur sa rive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soir, prenez la direction d’Ely pour séjourner au Jail House Motel & Casino. Demain, une longue route vous attend.

5 – Route 50

Prêt à reprendre la route ? Attention, celle qui vous attend est mythique : la route 50, considérée comme « la route la plus solitaire des Etats-Unis » traverse le pays d’est en ouest. Elle démarre à Ely et se termine à Reno. Il s’agit de l’ancien itinéraire du Pony Express et représente à elle seule l’esprit pionnier de l’Etat.
Durant plusieurs heures, vous dévalerez l’asphalte avec fougue dans un paysage dénudé où quelques rares habitations jonchent les plaines, plantées au pied des montagnes arides.

Sur votre route, reposez-vous à Eureka ou Austin avant d’admirer Sand Mountain – une dune majestueuse située à quelques centaines de mètres de l’axe principal.

 

6 – Observer les chevaux sauvages à Minden

La route 50 se termine, il est temps de poser les bagages. L’Holiday Inn Express de Minden est l’établissement idéal pour ça.
Le lendemain, restez à Minden pour observer les chevaux sauvages avec John Humphrey, un passionné de la faune et de la flore dont la connaissance des chevaux qui habitent les environs est admirable. Son amour pour ces bêtes est émouvant et nous embarque dans une discussion passionnante.

 

7 – Lake Tahoe

Minden est à seulement 40min du lac Tahoe, une étendue d’eau immense coincée entre le Nevada et la Californie. Ses eaux translucides pétillent, le bleu azur danse dans les profondeurs et la chaleur du sable tapissant la rive agit comme une endorphine : l’apaisement est immédiat.
Baladez-vous à Sand Harbor State Park debout sur un paddle. Une activité idéale pour naviguer tranquillement au rythme des vagues tout en observant les granits polis qui parsèment le fond du lac.

 

Le soir, quoi de plus réconfortant que de dîner dans un bon restaurant tel que le Crystal Bay Club Steakhouse et de passer une nuit confortable au Border House ?

 

Enfin, pour connaître un peu plus l’histoire du lac et des personnages qui ont façonnés ce lieu, prenez un ticket pour le Thunderbird Lodge Tour.

8 – Reno et ville fantôme

Il est temps de quitter les hauteurs du lac Tahoe pour replonger dans le désert et se diriger vers le nord-est de l’Etat. Sur la route, arrêtez-vous à Reno « the biggest little city in the world ». Le voyage est parfois éprouvant et se réconcilier avec la civilisation le temps d’une journée shopping peut être une interruption judicieuse.
Pour l’hébergement, n’hésitez pas et foncez au Grand Sierra Resort – les chambres sont luxueuses et ne peuvent vous décevoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La trêve terminée, dirigez-vous vers Winnemucca. Une ville « semi-fantôme » qui se trouve à quelques kilomètres de là. Appelée Paradise Valley, cette petite bourgade plantée au milieu du désert est partiellement détruite par le temps et laisse à l’abandon de nombreuses baraques. L’atmosphère qui y règne est fascinante ; elle vous projette hors du temps et vous transpose dans l’inhabituel.
De nombreuses villes fantômes se trouvent dans le secteur, à vous de faire vos propres découvertes !
Le soir, revenez sur vos pas et séjournez à Overnight Winnemucca Inn Casino.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 – Ruby Mountains

La fin de séjour approche, Elko sera votre dernier stop du périple. Un parc aux innombrables richesses naturelles est encastré à seulement 30min de la ville. Dirigez-vous vers Lamoille Canyon, un parking s’y trouve et marque le début du trail. Le chemin mène droit vers plusieurs lacs : Liberty Lake, Dollar Lakes et Lamoille Lake. Un cours d’eau guide votre marche et le pan de montagne à gravir au début n’est pas ardu. Plutôt familial, vous n’aurez aucun mal à jouir des plaisirs d’un trek le temps de quelques heures.
Profitez d’une dernière nuit au Nevada à l’Overnight at Gold Country Inn & Casino.

 

Texte et photos : Blog Voyage – Monsieur Aventure

WHITE PINE FIRE AND ICE SHOW, Ely

Venez participer à la rencontre surprenante entre la glace et le feu à Ely ! Pendant 3 jours, des concours de sculptures de glaces sont organisés avec à la clé des cadeaux. Après la remise des prix, rassemblez-vous auprès du feu de camp en admirant le ciel s’illuminer de milles couleurs pendant les feux d’artifices.

Vous pouvez également décider de regarder ce spectacle aérien à bord du train « Firework Express », en terrasse en plein air, ou au chaud avec des boissons chaudes

Rendez vous du 17 au 19 Janvier 2020

Credit photo © elynevada.com

Panaca

Panaca, sa politique et son actualité

Originellement créée pour être une colonie mormone, la ville de Panaca était à l’époque dans l’Utah. Depuis le remaniement des frontières en 1866, Panaca fait partie du Nevada et se situe au nord du comté de Lincoln. Parce qu’elle célèbre chaque année des événements qui attirent les citoyens de la région, Panaca est bien connue des villes alentour. Ville non-incorporée, sa population est estimée à 963 habitants.

Les villes non-incorporées aux Etats-Unis : Terme compliqué s’il en est, le concept de ville ou de zone non-incorporée est pourtant relativement simple à comprendre. Dans les faits, il s’agit une zone qui n’est pas administrée par sa municipalité mais plutôt par une paroisse, un comté ou un canton. Si par hasard une telle ville devient insolvable, la municipalité peut la dissoudre pour en faire une ville traditionnelle.

L’interdiction des jeux d’argent, une exception au Nevada : Connu pour ses jeux d’argent, notamment à Las Vegas, le Nevada est l’état auquel on pense dès qu’on évoque le sujet des casinos. Répartis sur à peu près tout le territoire de l’état, seules deux villes imposent une tolérance zéro à leur  égard. En plus de Boulder, non loin de la frontière Californienne, seule Panaca affiche une telle régulation, situation cocasse puisque son nom vient du mot Païute « Pan-nuk-ker » qui signifie « argent ».

Panaca, une ville pionnière : Fondée en 1864 par une communauté de pionniers mormons, Panaca appartenait alors à l’Utah. Célébrant chaque année les « Pioneer Days » (ou Jours des Pionniers) ainsi que le Lincoln County Fair and Rodeo, on peut dire de Panaca que s’il s’agit bien d’une petite ville, c’est une petite ville qui sait s’amuser. Dotée d’une école primaire et d’un collège/lycée, elle fait office de centre éducatif pour une grande partie de la jeunesse du nord du comté de Lincoln.

Panaca, sa politique et son actualité

Originellement créée pour être une colonie mormone, la ville de Panaca était à l’époque dans l’Utah. Depuis le remaniement des frontières en 1866, Panaca fait partie du Nevada et se situe au nord du comté de Lincoln. Parce qu’elle célèbre chaque année des événements qui attirent les citoyens de la région, Panaca est bien connue des villes alentour. Ville non-incorporée, sa population est estimée à 963 habitants.

Les villes non-incorporées aux Etats-Unis : Terme compliqué s’il en est, le concept de ville ou de zone non-incorporée est pourtant relativement simple à comprendre. Dans les faits, il s’agit une zone qui n’est pas administrée par sa municipalité mais plutôt par une paroisse, un comté ou un canton. Si par hasard une telle ville devient insolvable, la municipalité peut la dissoudre pour en faire une ville traditionnelle.

L’interdiction des jeux d’argent, une exception au Nevada : Connu pour ses jeux d’argent, notamment à Las Vegas, le Nevada est l’état auquel on pense dès qu’on évoque le sujet des casinos. Répartis sur à peu près tout le territoire de l’état, seules deux villes imposent une tolérance zéro à leur  égard. En plus de Boulder, non loin de la frontière Californienne, seule Panaca affiche une telle régulation, situation cocasse puisque son nom vient du mot Païute « Pan-nuk-ker » qui signifie « argent ».

Panaca, une ville pionnière : Fondée en 1864 par une communauté de pionniers mormons, Panaca appartenait alors à l’Utah. Célébrant chaque année les « Pioneer Days » (ou Jours des Pionniers) ainsi que le Lincoln County Fair and Rodeo, on peut dire de Panaca que s’il s’agit bien d’une petite ville, c’est une petite ville qui sait s’amuser. Dotée d’une école primaire et d’un collège/lycée, elle fait office de centre éducatif pour une grande partie de la jeunesse du nord du comté de Lincoln.

 

LES AMÉRINDIENS

Les amérindiens et les réserves amérindiennes au Nevada

Les amérindiens ou américains natifs sont les premiers habitants de l’Amérique avant la colonisation européenne. Si leur découverte eut lieu en 1492, leurs origines sur le continent remonteraient à au moins 40 000 ans. De nos jours, la plupart des américains natifs vivent parmi la population ou dans des réserves amérindiennes que l’on trouve majoritairement dans l’ouest des Etats-Unis, en Arizona et au Nevada par exemple.

La culture amérindienne au Nevada : Si les langues amérindiennes, nombreuses et diverses, ne se ressemblent pas toutes, il en va de même pour la culture dans sa globalité et il serait particulièrement limitant de généraliser traditions, coutumes et pratiques. Au Nevada, les tribus les plus présentes sont les Païutes les Shoshones, les Washoes et les Mohaves. De cultures relativement similaires, les amérindiens du Nevada ont suivi une évolution parallèle à celle de la nature dont ils ont longtemps été très proches. Trouvant aisément de quoi se nourrir, se vêtir et s’occuper dans les environs du Grand Bassin, ils y ont facilement élu domicile.

Les réserves amérindiennes : Territoires dédiés aux tribus nord-amérindiennes, les réserves ne se trouvent qu’aux Etats-Unis et sont gérées par le Bureau des affaires indiennes, qui dépend lui même du département de l’intérieur des USA. Très variées en terme de population et de superficie, on en compte environ 310 à travers le pays, et la plupart d’entre elles se trouvent dans l’ouest. Controversées dès leur création, les réserves devaient être encadrées par un décret présidentiel, le président devant lui-même choisir leurs taille et emplacement.  Face à une vaste affaire de corruption, les tribus amérindiennes ont été forcées d’abdiquer. Au Nevada, les réserves amérindiennes sont au nombre de dix-neuf, et sont très majoritairement peuplées de Païutes et de Shoshones. Puisque, comme à travers le pays, elles offrent malheureusement peu d’emploi et plus globalement peu de confort, qu’il soit sanitaire ou financier, ce sont des zones relativement pauvres.

EAST ELY MUSEUM

Le musée d’East Ely Railroad depot, ses trains et ses événements

Le musée d’East Ely Railroad depot (ou Nevada Northern Railway Museum) est un musée dédié aux chemins de fer basé dans la ville d’Ely et géré par une fondation historique dédiée à la préservation des chemins de fer du Nevada. Nommé « véritable retour dans le passé » par l’office du tourisme américain et utilisé comme décor dans plusieurs films et séries, c’est un « must visit » pour quiconque traverse le Nevada.

Le musée d’East Ely et son équipement : Installé dans l’ancienne gare ferroviaire de la ville d’Ely, à l’est de l’état, le musée, attraction en lui-même, propose des activités passionnantes et variées. Dans un premier temps, la collection du musée est assez incroyable : il possède trois locomotives à vapeur et une électrique dans un état de parfait fonctionnement, de l’équipement de maintenance ainsi qu’une véritable flotte de wagons d’époque, c’est la référence ferroviaire de l’état.

Les événements d’East Ely : En plus de l’exposition permanente, le musée organise régulièrement des événements dans ses trains. Parmi ceux-ci, un authentique « western barbecue » et la reproduction d’un trajet du siècle dernier figure de proue pour l’aspect événementiel. En plus de ces occasions ponctuelles, un trajet annuel attire les foules de la région : le fameux Pôle Express. Invitant les familles à prendre le train pour rendre visite au Père-Noël, l’équipe du musée leur sert des cookies et des boissons chaudes en leur lisant le conte du Pôle Express.

L’Ore Line, une excursion au Far West : Grâce à un court réseau de chemins de fer appartenant anciennement au Nevada Northern Railway, l’ « Ore line » permet aux curieux de faire un tour sur cette ligne d’antan. Une fois qu’ils ont embarqués, les amateurs peuvent visiter des magasins et dépôts d’époque, et plus globalement faire une escale dans le Nevada du début des années 1900. Pour quiconque garde de bons souvenirs des heures passées à jouer aux petits trains en regardant des westerns, le musée d’East Ely est inévitable.

La ruée vers l’or

La ruée vers l’or, un phénomène bicentenaire encore bien vivant

On parle de ruée vers l’or (ou gold rush) lorsque des filons d’or sont découverts dans une région et que la rumeur y attire de nombreux curieux en quête de profit. En tête de liste, chacun pense évidemment aux ruées vers l’or américaines. Aux Etats-Unis, on distingue en effet plusieurs ruées vers l’or, et chacune a eu lieu au cours du XIXe siècle. Au Nevada, pourtant moins symbolique du phénomène que d’autres états, le gisement que les américains connaissent sous le nom de « Carlin Trend » représente la source d’or la plus importante des Etats-Unis.

Le gisement Carlin Trend à travers les époques : Si de l’or a été découvert non loin de la ville de Carlin, dans le comté d’Eureka, dès les années 1870, rien ne laissait supposer que le gisement offrirait une quantité de minerai importante. En 1961, pourtant, la Newmont Mining Corporation y a découvert une grande quantité d’or. Si la rentabilité n’était pas assurée du fait d’une qualité très moyenne, c’est avec l’explosion des prix des années 1970 qu’une véritable ruée vers l’or eut lieu parmi les compagnies minières en direction du Nevada. Large de 8 kilomètres et long de 60, le Carlin Trend a depuis produit plus d’or que n’importe quelle zone minière du pays. Avec une production atteignant les 1600 tonnes en 2002, les mines des environs ont véritablement lancé la méthode de l’exploitation à ciel ouvert, aujourd’hui largement utilisée à travers le monde.

Les autres ruées vers l’or des Etats-Unis : Si la première ruée vers l’or américaine a eu lieu en Caroline du nord en 1799, de nombreuses autres ont suivi. Parmi les plus importantes, on retrouve la ruée vers l’or de Georgie, dans les Appalaches, la ruée vers l’or du Nevada, des Rocky Mountains, du Montana, de l’Oregon. En tête de celles-ci, la
ruée vers l’or du Klondike, à peine moins connue que celle de Californie fait figure de référence, notamment grâce au film de Charlie Chaplin.

Crédit photo © Wikipedia

BIG BEND OF THE COLORADO

Big Bend of the Colorado, un parc d’activité sans équivalent

Situé sur la partie inférieure du fleuve Colorado,  dans les limites de la ville de Laughlin au sud du Nevada, Big Bend of the Colorado est un parc d’activité américain. Populaire parmi les pêcheurs, nageurs et autres randonneurs, le parc s’étend sur une longueur de 14 kilomètres et une superficie de 850 hectares. Il a ouvert au public en 1996 sous couvert du Fort Mohave Land Act de 1960 qui a transféré la zone qui l’héberge à la division des parcs du Nevada.

Que faire à Big Bend : Grâce aux nombreux préaux ombragés mis à la disposition des visiteurs, Big Bend est un lieu incontournable chez les amateurs de pique-nique, notamment grâce à ses barbecues en libre-service. Pour ceux qui ont le pied « marin », une rampe d’accès est offerte aux propriétaires de bateaux, et grâce au lagon artificiel conçu pour limiter le courant du fleuve, l’accès à ses eaux magnifiques y est aisé. Prisé par les nageurs, le fleuve est un point d’eau parfait pour exercer sa brasse ou simplement se détendre dans la fraîcheur. Enfin, une piste de randonnée de plus de 6 kilomètres permet aux marcheurs de visiter l’endroit, d’observer ses canyons et de s’égarer joyeusement dans la nature sauvage qu’englobe le parc.

Camper à Big Bend : En plus d’une zone dédiée aux camping-cars capable d’accommoder 24 véhicules à la fois, le parc dispose d’une zone pouvant accueillir de nombreuses tentes. Si la durée de camping est limitée à 14 jours par personne et par mois, la zone offre l’accès aux sanitaires, à un préau ombragé et à un barbecue doté d’un coin feu de camp. Pour les curieux qui viennent en camping-car, des raccords sont fournis pour l’eau et l’électricité. Grâce à sa vue incroyable sur le fleuve Colorado, c’est une zone très prisée dès l’arrivée des beaux jours.