LES AMÉRINDIENS

Les amérindiens et les réserves amérindiennes au Nevada

Les amérindiens ou américains natifs sont les premiers habitants de l’Amérique avant la colonisation européenne. Si leur découverte eut lieu en 1492, leurs origines sur le continent remonteraient à au moins 40 000 ans. De nos jours, la plupart des américains natifs vivent parmi la population ou dans des réserves amérindiennes que l’on trouve majoritairement dans l’ouest des Etats-Unis, en Arizona et au Nevada par exemple.

La culture amérindienne au Nevada : Si les langues amérindiennes, nombreuses et diverses, ne se ressemblent pas toutes, il en va de même pour la culture dans sa globalité et il serait particulièrement limitant de généraliser traditions, coutumes et pratiques. Au Nevada, les tribus les plus présentes sont les Païutes les Shoshones, les Washoes et les Mohaves. De cultures relativement similaires, les amérindiens du Nevada ont suivi une évolution parallèle à celle de la nature dont ils ont longtemps été très proches. Trouvant aisément de quoi se nourrir, se vêtir et s’occuper dans les environs du Grand Bassin, ils y ont facilement élu domicile.

Les réserves amérindiennes : Territoires dédiés aux tribus nord-amérindiennes, les réserves ne se trouvent qu’aux Etats-Unis et sont gérées par le Bureau des affaires indiennes, qui dépend lui même du département de l’intérieur des USA. Très variées en terme de population et de superficie, on en compte environ 310 à travers le pays, et la plupart d’entre elles se trouvent dans l’ouest. Controversées dès leur création, les réserves devaient être encadrées par un décret présidentiel, le président devant lui-même choisir leurs taille et emplacement.  Face à une vaste affaire de corruption, les tribus amérindiennes ont été forcées d’abdiquer. Au Nevada, les réserves amérindiennes sont au nombre de dix-neuf, et sont très majoritairement peuplées de Païutes et de Shoshones. Puisque, comme à travers le pays, elles offrent malheureusement peu d’emploi et plus globalement peu de confort, qu’il soit sanitaire ou financier, ce sont des zones relativement pauvres.

aside-image logo